Space­fold

Spacefold c'est un projet que nous portons en interne chez Mental Breakdown.

Pour faire simple, nous créons une plateforme facilitant la conception, la création et le maintien de produits digitaux (applications web et mobiles).

Pour que ce projet voie le jour, nous avons utilisé toutes nos méthodes et ressources à disposition.

Ce case study condense l'application de tout notre savoir sans aucune contrainte client.

Audit de marque, naming, stratégie, positionnement, plateforme de marque, identité visuelle, logo design, illustration 2D/3D, brand guidelines, site internet et digital product design.

Tout y est !

PS Ce case study décrit un projet de sa phase embryonnaire à sa réalisation concrète. Il est complet et dévoile la structure secrète d'un branding bien mené.

Avant de satisfaire ta curiosité et d'éviter la frustration de passer à côté de nos secrets, tu devrais te préparer un petit en-cas pour la route.

  • Audit

  • Strat茅gie

  • Naming

  • Positionnement

  • Plateforme de marque

  • Identit茅 visuelle

  • Brand guidelines

  • Site internet

Le lancement d'un projet ambitieux.

Tout d'abord, un peu de contexte : 

Vous vous rappelez de la dernière fois que vous avez dû quitter une application parce qu'elle buggait ?

Ou encore de la dernière fois que vous avez quitté un site internet qui ne fonctionnait pas correctement ?

Ça nous arrive à tous, tous les jours, et malheureusement c'est de plus en plus fréquent.

C'est triste, mais aujourd'hui, les produits digitaux que nous créons sont pleins de bogues et d'incohérences. Ces produits digitaux, qui ont pour but de nous rendent la vie meilleure, sont souvent pris au piège de leur propre croissance.

Leur maintien sur le long terme est extrêmement coûteux.

Y ajouter des évolutions est souvent hors de prix.

À chaque seconde qui passe, des designers produits s'arrachent les cheveux et des développeurs pleurent sous leurs bureaux.

Ils se posent tout un tas de questions très spécifiques, comme :

  • "Comment réduire la dette technique de notre produit ?"
  • "Comment réduire le fossé séparant nos maquettes Figma de l'environnement de production en dev ?"
  • "Comment mesurer et visualiser l'impact d'un seul changement dans nos designs sur tout notre produit ?"

Nous, on veut les aider.

Et pour le faire correctement, il nous faut poser les choses clairement. Parce qu'à cette étape du projet on n'a même pas encore de nom, juste une idée et un problème à résoudre.

Comment lancer un projet correctement ?

La solution : le branding.

En France, on pense souvent que le branding c'est avant tout un logo et de jolies couleurs. Le truc, c'est que c'est bien plus que ça. Le branding c'est avant tout des outils et méthodes business concrètes.

Avant même de créer l'identité visuelle de Spacefold, on passe par plein d'étapes stratégiques qui nous permettent d'avancer sur le global.

D'abord, l'audit de marque.

Il nous permet de faire un gros état des lieux. Du business model à la vision long terme du projet, on passe absolument tout en revue.

L'objectif est de mettre le doigt sur ce qu'on aurait pu oublier et de prioriser les sujets à traiter pour mener le projet à bien.

La strat茅gie de marque et son utilit茅.

Bon, super, on sait où l'on va.

Avec l'audit de fait on sait ce qu'il nous manque au global dans le projet. On s'est fait une grosse liste bien priorisée des sujets à traiter à la fois pour la marque et la construction de la plateforme digitale en elle-même.

On vous passe les détails sur la création de la plateforme. Tout ce qu'il faut savoir, c'est qu'on la crée en parallèle des étapes de branding puisque l'on sait où l'on va.

Go, on continue côté branding.

Maintenant, on passe aux choses sérieuses. On applique toutes nos méthodes liées à la stratégie de marque.

Raison d'être, mission, vision, valeurs profondes, étude des tendances, différenciation, onliness statement, définition de l'écosystème, système de loyauté, ennemi juré, océan bleu, points de contact différenciants, slogan...

On se fait la totale.

Avec tout ce condensé de méthodes, on sait exactement où l'on va pour les 10 prochaines années.

On sait comment aider le monde sans trahir nos valeurs.

On sait comment communiquer “qui l'on est”, “ce que l'on fait” et “comment on le fait” de manière percutante. 

Clairement, on s'est créé la boussole ultime pour se diriger dans le brouillard les yeux fermés et les deux mains attachées dans le dos.

Prochaine étape : le positionnement.

Le bon positionnement pour se d茅marquer.

On a bien défini l'âme de notre marque.

On sait précisément ce que l'on est et ce que l'on veut.

Maintenant, on veut savoir comment se positionner sur notre marché.

On dresse la liste de nos concurrents.

On en a trouvé 10 sérieux.

On dissèque leur présence tous supports.

On met toutes nos remarques dans un tableau énorme.

On fait des matrices et on les positionne tous dessus.

C'est vite résumé, mais grosso modo, c'est ça.

On visualise notre grande cour de récré (aka marché) et l'on voit où les beaux gosses de l'école se positionnent.

Notre objectif : trouver la place qui colle à 100% avec notre âme et qui nous apporte les meilleures opportunités business. 

On trouve le bon endroit, on se positionne face à eux dans le meilleur des spots.

Ensuite, synthèse et définition : 

  • de notre USP (Unique Selling Proposition).
  • de notre Positioning Statement.

On a tout ce qu'il faut pour s'attaquer à notre marché.

Avant de passer à la création de notre identité visuelle, il nous reste un truc à faire : notre plateforme de marque (aka Brand Platform).

Brand Platform, ou la bible de Spacefold.

En jouant le jeu du branding, on tente tout un tas de tours de magie basés sur de la méthode.

Là, c'est le moment de synthétiser et de rendre encore plus intelligible ce condensé de magie. On arrête de se prendre pour des magiciens... on fait bien pire.

Rien ne nous arrête, on se prend directement pour Dieu et l'on rédige notre bible nous-mêmes.

Dans la plateforme de marque, on reprend le résultat de toutes les étapes précédentes et l'on met le tout en forme.

Le résultat à atteindre :

  1. Avoir un document qui synthétise clairement tout ce qu'est Spacefold.
  2. Rendre le résultat de toutes les étapes précédentes intelligible de tous.
  3. Nous permettre d'aller creuser encore plus loin à partir de cette synthèse en rédigeant le manifeste de la marque.

Deux-trois coups de baguette, et quelques incantations plus tard notre document est terminé.

On a tout ce qu'il nous faut pour créer l'identité qui colle à la peau de Spacefold :

  • Une stratégie de marque qui dépote et que l'on peut faire évoluer.
  • Un positionnement marché clair, net et précis.
  • Un document qui résume le tout et précise encore les choses.

À terme, tous ces documents sont utiles pour toutes les équipes en interne. Ils servent à tous les pôles de Spacefold.

À l'équipe marketing pour mieux attirer les prospects, à l'équipe commerciale pour mieux les convertir, à l'équipe RH pour mieux recruter, etc.

Et en plus de ça, on a déjà une idée de la direction que prendront :

  • notre identité visuelle
  • notre plateforme digitale
  • notre copywriting global
  • notre site internet
  • notre marketing
  • notre système de vente
  • nos offres commerciales
  • ...

Autrement dit, tout est clair. On prend clairement une longueur d'avance en dissipant le brouillard dès le départ.

L'identit茅 visuelle de la marque.

C'est parti, c'est le moment de convertir tous les éléments posés précédemment en univers graphique.

On explore toutes les pistes possibles et imaginables, puis on précise les choses au fur et à mesure.

L'idée derrière Spacefold c'est de réduire les écarts entre tous les éléments qui viennent à composer un produit digital digne de ce nom.

Comme le nom de la marque l'indique, on replie littéralement l'espace sur lui-même. C'est ça notre univers : l'espace.

On conçoit le trademark et le wordmark (autrement dit les “logos”) de Spacefold. Ensuite, on s'attaque à l'identité au global. 

Une fois que l'on sait où l'on va, on pose toutes les règles qui nous permettront de jouer avec côté design et marketing.

Une fois que le tout est carré et que l'univers est bien accessible de tous (même aux personnes en situation de handicap), on formalise le tout dans notre super charte graphique.

Et voilà ce que ça donne.