Mis à jour le 20 avril 2023.

Stratégie

Pourquoi commencer par le branding ?

On en entend souvent des conner*es liées à l'image de marque.

Conner*e n¬į1 :

J'ai pas besoin d'engager une agence pour me faire mon logo.

Y a des générateurs et autres outils en ligne pour que je le fasse tout seul.

Tiens par exemple Wix Logo Maker !

Conner*e n¬į2 :

Action > Plannification

Le branding c'est de la masturbation intellectuelle, faut qu'on avance, faut qu'on teste.

Ça se fera au fur et à mesure.

Pourquoi privilégier le court terme est toujours une erreur ?

C'est vrai que dans le fond c'est pas b√™te de faire son logo soi-m√™me ou de passer √† l'action plut√īt que rester bloquer √† la phase de brainstorming.

C'est bien d'essayer de trouver des solutions pour avancer et développer son projet à fond !

C'est bien... pour le court terme. Les vrais problèmes arrivent dans le futur. Les vrais problèmes arrivent après quelques années et après quelques enchainements de stratégies court-termistes.

Stratégie : reprenons la définition

Beaucoup de personnes voient la stratégie comme une étape inutile à l'atteinte d'objectifs. Beaucoup pensent que la stratégie est un moyen d'éviter de se confronter à la réalité terrain, à la mise en pratique.

Le souci, c'est que dans le fond la stratégie c'est tout l'inverse.

Une stratégie c'est la définition d'un enchainement d'actions dans le but d'atteindre un objectif précis.

Autrement dit, la stratégie c'est ce qui va lier toutes vos actions entre elles. Ce n'est absolument pas ce qui va vous empêcher de passer à l'action, bien au contraire !

Pourquoi la strat√©gie est vue d'un mauvais Ňďil ?

Beaucoup se servent de la stratégie comme un moyen d'éviter de passer à l'action. Ces personnes se servent de cet outil pour créer une boucle infinie de brainstorming.

Ce qu'il ne faut pas faire c'est céder à la peur et se saboter en utilisant la stratégie comme une phase infinie dont on ne peut pas sortir.

Posez votre stratégie, puis passez à l'action !

Comme dans une mission commando, si "le plan ne se déroule pas comme prévu" improvisez à partir de celui-ci. Vous bénéficierez de toute l'analyse faite en phase de strat et de votre analyse du terrain au moment du passage à l'action. La meilleure manière d'improviser c'est d'avoir un plan sur lequel se baser.

Si après votre petit coup d'impro vous voyez un moyen de vous raccrocher au plan, faites-le... et ainsi de suite jusqu'à la fin de la mission commando.

Une fois la mission termin√©e, vous √™tes de retour √† la base dans la salle des op√©rations. Prenez le temps de d√©briefer sur la mission pour apprendre √† √©tablir de meilleurs plans pour mieux improviser de mani√®re contr√īl√©e et sereine ūüĎĆ

Le branding c'est votre plan, votre carte et votre boussole en même temps

En branding il y a trois phases ultras importantes à effectuer dans cet ordre précis :

  1. Stratégie

  2. Positionnement

  3. Identité

Ces trois phases vous permettent de vous lancer en évitant les erreurs business et les erreurs liées à l'image de marque. Elles vous permettent de donner la bonne image de vous pendant votre aventure et en plus de donner l'opportunité au monde d'avoir confiance en votre équipe.

Reprenons l'analogie à la mission commando. Avec un branding bien fait en amont :

  • Vous avez un plan (strat√©gie de marque)

  • Vous avez une carte du terrain avec les obstacles et vos objectifs (positionnement, a.k.a. territoire de marque)

  • Vous avez des tenues adapt√©es qui vous prot√®gent des balles et vous rendent styl√©s #GrosSWAG (identit√© de marque)

  • Vous avez une boussole pour vous rep√©rer sur le champ de bataille (strat√©gie + positionnement + manifeste = brand platform)

  • Vous pouvez passer √† l'action et tenter des trucs de dingues, car vous avez tous les tenants et aboutissants pour mener la mission √† bien. Si vous y √™tes amen√©s, vous savez comment improviser puisque vous avez imagin√© certaines √©ventualit√©s avant la bataille.

Bam, vous avez tout ce qu'il vous faut pour remplir votre mission :

  • en remplissant tous les objectifs

  • en seulement quelques heures

  • en difficult√© maximum

  • en √©quipe

  • les yeux ferm√©s

  • avec seulement un couteau

  • un gun charg√© d'une seule balle

  • m√™me bless√© avec les pieds et les mains attach√©s

Bref, vous l'aurez compris, quand on a bien établi sa réflexion autour de son image de marque on a l'impression qu'il n'y a plus de problèmes. On a même l'impression qu'il n'y a que des opportunités.

Les erreurs classiques à éviter en branding

Avec le temps on remarque des erreurs classiques qu'on a tous faites et qu'il vaut mieux éviter si l'on veut tout défoncer aussi bien sur le court terme que le long terme.

Le naming

On choisit un nom, un logo, et c'est parti, on lance à l'aventure !

Le problème c'est que votre nom va rester dans les années.

On parlera de vous en utilisant ce nom, c'est comme √ßa qu'on vous reconna√ģtra.

Si votre nom est mal choisi dès le départ et que vous vous en rendez compte trop tard vous aurez un grand souci : il faudra le changer et votre marque perdra en impact.

Vous dépenserez une quantité d'énergie phénoménale à dire à tout le monde : Blablabla est devenu Tructructruc.

Pour avoir un bon nom qui a du sens avec ce qu'est votre marque, vous avez besoin de poser votre stratégie.

Des noms qui peuvent coller avec ce que vous faites, il y en a des milliers.

Un nom qui colle avec la profondeur de votre marque et qui renvoie le bon feeling pour établir un lien de confiance avec votre communauté... il y en a peu.

  1. Posez les choses, définissez votre marque en profondeur.

  2. Brainstormez sur des noms qui collent avec le fond.

  3. Sélectionnez le meilleur en termes de feeling et de sens.

Votre nom doit être :

  • diff√©rent de la comp√©tition

  • bref : 4 syllabes ou moins

  • appropri√©, mais pas trop descriptif (√©viter de sonner trop g√©n√©rique)

  • facile √† √©peler

  • satisfaisant √† prononcer

  • pratique pour les jeux de mots (brandplay)

  • d√©fendable l√©galement

  • disponible en nom de domaine

Vouloir aller trop vite

Vous voulez une nouvelle image de marque rapidement.

Vous ne voyez pas trop la valeur dans le fait d'établir une stratégie.

Vous passez trop rapidement sur les étapes de stratégie et de positionnement pour régler votre "problème" : avoir enfin cette nouvelle identité.

C'est un choix, mais sachez que vous aurez posé de la moquette murale sur des murs porteurs pas très solides.

La strat√©gie et le positionnement de votre marque demandent du temps et surtout de la prise de recul. Il faut bien faire attention √† valider le contenu de ces √©tapes et toute √Ęme et conscience car votre identit√© globale sera bas√©e sur votre d√©finition strat√©gique de votre marque.

Ne pas accorder assez de valeur à la stratégie

Vous l'aurez compris en début d'article, la stratégie est LA phase la plus importante de votre projet. Si vous la négligez, tout le reste reposera sur des fondations peu solides.

Il faut voir votre stratégie de marque comme un outil utile :

  • aux prises de d√©cisions business

  • √† la culture de votre entreprise

  • au bon fonctionnement de vos campagnes marketing

  • √† la vente de votre produit/service

  • √† la coh√©sion d'√©quipe

  • aux partenariats ext√©rieurs

  • √† votre communication de mani√®re globale

Sans cet outil, vous naviguez en mer sans boussole et sans astres pour vous repérer.

Après tout, beaucoup naviguent à l'aveuglent et s'en sortent globalement bien.

√áa ne veut pas pour autant dire que vous devez faire comme eux, mettez toutes les chances votre c√īt√© pour vous en sortir.

Mettre de l'égo dans son logo

On voit souvent ce cas de figure. Un des fondateurs d'un projet a des appétences en design et réalise lui-même le logo de la marque. Pas de soucis, bien au contraire, c'est une très bonne idée en début de projet.

Pour la suite, appelons ce fondateur Thierry.

Un beau jour, l'identité de la marque doit évoluer et ces mêmes fondateurs font appel à une aide extérieure pour réaliser le travail : une agence/un studio de branding.

Cependant, comme tout humain, le fondateur ayant réalisé le logo y est attaché émotionnellement. Toujours aucun problème.

L'agence/studio fait son travail et refond le logo. C'est à ce moment que certains Thierry n'arrivent pas à se détacher émotionnellement de leur ancienne création.

√Ä ce moment pr√©cis, ce n'est plus le bien de la marque qui est au cŇďur des pr√©occupations de Thierry... c'est son √©go.

Si vous êtes dans cette situation à l'avenir, aidez Thierry à remettre les enjeux de la marque au centre de la discussion. Thierry n'a rien fait de mal, il est simplement humain.

Si votre stratégie de marque est bien faite, elle permettra (normalement) de déjouer ce piège et de vous éviter de tomber dans d'autres pièges d'égo.

√Ä tous les Thierry, on vous aime ! ūü§ü

Croire que le branding sert seulement à la communication extérieure

On pense souvent qu'on a besoin de travailler sur notre image de marque pour aider l'extérieur à mieux nous comprendre.

Dans la réalité, ceux qui doivent avant tout comprendre votre marque, ce sont les personnes qui la portent !

Votre stratégie, votre territoire de marque (positionnement) et votre plateforme de marque (document synthétique rendant la stratégie et votre positionnement intelligible de tous) vous permettront de remplir ce job et de rassembler tous vos collaborateurs autour d'une idée commune et partagée.

Vous verrez des miracles se produire :

  • Toutes vos √©quipes seront hyp√©es m√™me apr√®s 6 mois dans l'entreprise

  • En interne, tout le monde sera capable d'expliquer ce qu'est la marque √† n'importe qui

  • Dans les moments difficiles, vos √©quipes se serreront les coudes

  • Vous ne recruterez plus des talents, mais bien des g√©nies partageant vos valeurs

  • Vous vous l√®verez un matin en marchant sur l'eau et en afterwork vous paierez des verres de vin gratos √† partir de verres de Cristaline ūü§ė

Pourquoi commencer par le branding ?

Si on faisait une synthèse de tout ce qu'on vient de dire ?

En commençant par le branding :

  • Vous vous √©viterez des pi√®ges en termes de culture, d'image et de business.

  • La plupart de vos d√©cisions individuelles ou coll√©giales seront plus faciles √† prendre.

  • Vous ferez le bonheur de vos RH lors des phases de recrutement.

  • Vous saurez o√Ļ aller et comment le communiquer en tout temps.

  • Communiquer ne sera plus un probl√®me, mais bien une force.

√Čcrit par

PROVOK

Fondateur, dirigeant et brand strategist chez Mental Breakdown. Je suis un entrepreneur animé par une passion pour la justesse, la communication et le partage. Je me concentre la résolution de problèmes de communication à travers mes différentes initiatives.